combien de convecteur par disjoncteur


Chauffage / jeudi, mai 24th, 2018

Vous envisagez d’utiliser des convecteurs plutôt qu’un classique radiateur pour assurer le confort de votre domicile pendant l’hiver. Avant installation, vous devez déterminer le nombre d’unités possibles par disjoncteur. Vous pouvez éviter les mauvaises surprises en respectant les normes.

Les avantages du radiateur convecteur

Le convecteur est une des variantes du radiateur, celui-ci chauffe une pièce en agissant sur l’air. Le dispositif possède effectivement une résistance électrique permettant de réchauffer l’air. Le convecteur présente un caisson présentant des ouvertures sur les parties inférieure et supérieure. L’air froid est aspiré par la partie basse de l’appareil. Une fois réchauffé, celui-ci expulsé par les ouvertures de la partie supérieure. C’est de cette manière que le convecteur réchauffe une pièce. Par ailleurs, l’usage de cette installation comporte des avantages certains. À noter que la diffusion de la chaleur s’effectue ensuite par convection. Par ailleurs, ce type de radiateur possède l’avantage d’être économique. Il s’agit effectivement de 10 % de consommation énergétique en moins. D’autre part, le convecteur est plus rapide pour mettre une pièce à température. Cette solution de chauffage se révèle également moins encombrante.

Pourquoi associer son radiateur à un disjoncteur ?

Le disjoncteur est un dispositif de sécurité principalement utilisé pour protéger les différents composants d’un circuit électrique. Il est possible d’assimiler le matériel à un interrupteur, mais avec un déclenchement automatique. Le disjoncteur a ainsi pour fonction de couper l’électricité en cas de surintensité ou de court-circuit. Cela va de soi que l’utilisation de solutions de chauffage comme le radiateur requiert l’installation d’un disjoncteur. Point important, ce type de dispositif permet de réduire les risques d’incendie relatifs à un problème électrique.

Utilisez le disjoncteur adapté pour votre radiateur convecteur

La mise en place d’une installation électrique doit être conforme aux normes en vigueur. Cela est aussi vrai pour la pose et l’utilisation d’un disjoncteur. En France, le bon fonctionnement et la sécurité des installations électriques sont régis pas la norme NF C15-100. Cette dernière ne manque pas de mentionner les paramètres nécessaires pour la pose d’un appareil comme le radiateur. Après consultation du document NF C15-100, vous êtes en mesure de déterminer le nombre de convecteurs qu’un disjoncteur peut supporter. Selon la norme, il faut mettre en place un circuit spécifique pour les appareils de chauffage électrique. À noter qu’un disjoncteur n’est pas limité à un unique radiateur. Vous pouvez effectivement associer plusieurs convecteurs à un seul disjoncteur. Toutefois, il ne faut pas dépasser la valeur de puissance admissible par le câble. Pour un circuit de puissance maximale 2250 W et une section de câble minimale de 1,5 mm², un disjoncteur de 10 A est nécessaire. Pour un circuit de puissance maximale 7250 W et une section de câble de 6 mm², un disjoncteur de 32 A est recommandé. À noter que les valeurs mentionnées précédemment concernent les installations comprenant plusieurs convecteurs. D’autre part, la salle de bain dispose de plusieurs appareils de chauffage. Pour les installations électriques de cette partie du domicile, il faut prévoir un autre disjoncteur. Ce dernier ne sera alors associé à aucun circuit.