Installation d’un insert à granulés


Granulés de bois / vendredi, août 31st, 2018

L’hiver est particulièrement la saison la plus difficile à gérer pour beaucoup de personnes à cause de l’intensité du froid qu’elle apporte. C’est pour cette raison que les entreprises spécialisées en chauffage ont fini par fabriquer des inserts à granulés. Toutefois, il faut souligner que ce genre d’appareil ne pourra pas répondre pleinement à vos attentes si vous ne l’installerez pas correctement. Et c’est ce que nous allons voir dans l’article que nous avons préparé ici.

Commencez par vérifier la constitution de l’appareil

Effectivement, il est important que vous sachiez la constitution de votre équipement avant de l’insérer dans la cheminée. Cela vous évitera de faire obstacle à son fonctionnement à commencer par l’ouverture. Ajouter à cela, vous devriez avoir la certitude que son emplacement lui permettra de chauffer l’air qu’il aspirera dans la maison avant de la restituer à nouveau. Notez que ce genre d’appareil ne peut être installé que dans une cheminée en général.

Vous devriez aussi bien préparer l’intervention

La meilleure chose pour réussir la pose d’un insert à granulés est de faire appel à un professionnel en la matière qui saura vous confirmer que l’appareil est bien compatible à l’endroit. Cette même personne pourra aussi vous informer sur l’étanchéité de votre conduit d’évacuation. Notez que la réalisation d’un tubage ou un chemisage est obligatoire pour un vieux conduit. Cela est très important pour le bon fonctionnement de votre insert puisqu’il doit pouvoir évacuer les fumées avec facilitées. Ajouter à cela, un professionnel peut faire un ramonage dans un bref délai au cas où cela s’avérerait nécessaire. N’oubliez pas non plus de faire disparaître toutes traces de suies dans votre cheminée si vous ne voulez pas avoir des ennuis durant l’utilisation de votre insert.

Isolez ensuite le bâti de la cheminée

Pour cette étape, vous devriez d’abord mettre les plaques d’isolant incombustible à leur place. Utilisez une colle conçue pour un isolant thermique pour les fixer puisque ces accessoires seront exposés à de fortes températures à chaque fois que vous allumerez l’appareil. À propos de la jointure, une bande en aluminium devrait vous suffire. Après cela, vous n’aurez plus qu’à fabriquer une chambre de décompression sous forme d’un caisson et pouvant être localisé à 30 cm sous le plafond de la cheminée. Avant de recouvrir le plafond d’isolant comme le caisson, pensez d’abord à recouvrir le tubage du conduit avec une couche d’isolant sur une armature métallique horizontale.

Reliez votre insert au tubage du conduit

Ici, vous aurez seulement à fixer un tubage sur l’orifice d’évacuation de l’appareil avec un collier à griffe. Faites seulement attention à utiliser un tubage avec un diamètre minimum de 18 cm au cas où vous disposeriez d’un chauffage prévu fonctionner même avec les portes ouvertes. Notez aussi que le tubage et les parois du conduit ne doivent jamais entrée en contact.

N’oubliez pas qu’un insert a aussi besoin d’aérations

Sachez dorénavant que la pièce où vous installerez l’insert doit avoir une arrivée d’air frais pour épauler les fenêtres qui s’y trouvent déjà. En outre, des grilles d’aérations pour l’intérieur et l’extérieur placées près de l’appareil devront vous suffire. Pour la cheminée, vous n’aurez qu’à insérer une grille de décompression au niveau et sous la chambre de décompression que vous scierez à l’avance afin que vous puissiez visser la grille de diffusion d’air chaud. Assurez-vous de pouvoir faire cela dans tous les côtés de la cheminée. Pour finir, vous devriez installer une dernière grille d’aération sous la cheminée avant de procéder à une dernière vérification de votre insert. Ainsi, vous aurez la certitude que votre chauffage vous permettra de faire une énorme économie d’énergie.